Bonjour à toutes et à tous 

Aujourd’hui, je vais aborder le Karma du présent, qui reste plutôt méconnu mais qui est somme toute le plus important car il va modeler notre existence et décider à la fois de notre vie future mais aussi de nos réincarnations.

Le karma du présent fait partie intégrante de notre quotidien et nous y sommes tous soumis par les mots, les gestes, les pensées et les actes que nous posons.

Aussi, et pour évoluer au mieux dans notre vie, pour nous réaliser et pour améliorer notre karma du présent, nous pouvons agir en suivant quelques principes simples mais qui vous permettront de mieux vous sentir et d’alléger votre vie des souffrances que vous avez déjà connues. Néanmoins, changer sa façon de penser et d’être n’est pas une chose facile tant cela demande un peu de travail sur soi. Et, il est bien clair que de renoncer à cet effort intérieur reste le plus souvent la solution de facilité.

La première chose est d’être à l’écoute constante de votre être intérieur, de votre intuition. Mais, être à l’écoute de son intuition veut dire ne pas se laisser emporter par les émotions et savoir faire la différence entre vos désirs et vos intuitions. L’intuition ressemble à cette petite voix intérieure qui se manifeste lorsque vous en avez besoin et qui vous aide à faire tel ou tel choix sans que cela ne repose sur la rationalité que votre esprit vous impose. Votre esprit a toujours pour habitude de se limiter car il reste le reflet de ce que vous pensez de vous-même. Mais votre intuition, votre voix intérieure, votre âme ne connait pas ces limitations et peut répondre avec aisance aux situations que vous rencontrez soudainement.

Améliorer son karma quotidien s’est aussi être dans l’action et poser des actes pour évoluer dans votre vie. En ayant des objectifs, des projets, vous allez pouvoir donner corps à votre évolution intérieure car vous allez lui apportez la nourriture dont elle a besoin.

La troisième chose est de savoir consacrer quelques minutes par jour à réfléchir aux actes que vous avez posé. Vous êtes dans l’action, vous faites les choses et parfois, dans l’empressement, ou dans le dynamisme, vous ne prêtez pas vraiment attention à ce que vous réalisez, pas plus qu’à ceux qui vous entourent. Vos décisions sont parfois rapides et toujours chargées de conséquences bonnes ou moins bonnes, c’est ainsi que fonctionne le tourbillon de la vie. Aussi, en vous posant quelques instants et en faisant l’effort de réfléchir à la journée que vous venez de passer, vous constaterez peut-être qu’à certains moments vous n’avez pas su agir comme en réalité vous l’auriez souhaité. Par exemple, vous avez pu manquer de patience avec une personne sympathique ou encore vous n’avez pas su répondre à ce collègue de travail qui vous a bousculé physiquement ou encore émotionnellement. Bref, le nombre de situation est large mais s’y poser va vous permettre de rectifier ce qui doit l’être à la prochaine occasion qui vous sera donnée. Il en va de meme pour vos décisions dont certaines peuvent peut-être demander un réajustement. C’est là autant d’actes posés qui alimentent votre karma du présent et que vous pouvez améliorer en réfléchissant a la façon dont s’est passée votre journée.

Un autre point important et qui a un impact non négligeable sur votre karma du présent, c’est la façon dont vous gérer vos problèmes, dont vous les assumer. Pour évoluer dans un univers spirituel, il est important de régler tous les soucis qui se présentent afin d’obtenir la paix de l’esprit. Un ennui ne doit pas être occulté car si tel est le cas, alors il reviendra plus fort et avec parfois des conséquences plus embêtantes dans votre vie en général. Il est donc important de prendre ses problèmes à bras le corps et de chercher une solution pour y répondre. Il ne faut pas non plus les ruminer car en réalité, cela ne sert à rien si ce n’est créer une energie perturbante qui peut avoir pour effet de vous amener d’autres préoccupations qui vont s’enchainer sans que vous ne puissiez rien y comprendre et rien y faire.

Le cinquième point est d’apprendre à reconnaitre ses erreurs, ses torts en toute simplicité et avec sincérité. L’erreur fait partie de notre existence, et c’est d’ailleurs l’une des choses qui va nous faire évoluer. Accepter que l’on puisse s’être trompé reste une preuve d’intelligence car cela signifie que l’on est ouvert aux échanges et que l’on reconnait que l’on ne peut avoir la maitrise sur tout. C’est aussi mettre en évidence que l’on est accessible à un changement d’idées et que l’on est prêt à revoir ce qui n’a pas fonctionné.

Le sixième point est de chercher à être une meilleure version de soi-meme, être mieux que la personne que nous étions la semaine dernière. Mais cela ne devient possible que lorsque les cinq points précédents ont été appliqués et que nous tentons chaque jour de parfaire ce qui nous a semblé de moyenne qualité tant dans nos agissements que dans nos pensées et nos actes. Il ne faut jamais oublier que ce que l’on pense on le devient, ce que l’on ressent on l’attire et ce que l’on imagine on le crée. D’où l’importance d’améliorer quotidiennement ce que nous sommes

Le septième conseil à appliquer est de n’avoir aucune action pouvant nuire aux autres pas plus que nous ne devons avoir de pensées négatives ou jalouses envers les autres. Cela implique que d’une manière fréquente, nous devons contrôler nos pensées. Porter un jugement de valeurs sur autrui revient à ne pas lui accorder la possibilité d’être ce qu’il est et lui refuser une possible évolution. Chaque fois que vous pensez à quelqu’un d’une mauvaise façon, vous alourdissez votre propre karma. En réalité, une personne est ce qu’elle est et il ne nous appartient pas de la juger. Cela lui appartient. Car en agissant ainsi, vous créer un univers énergétique qui ne lui permet pas d’être confronté à son propre karma. Ses actes, ses pensées et sa façon d’être lui appartiennent et en intervenant vous ne la laissez pas aller au bout de ce qu’elle doit être. En portant un jugement sur ce qu’elle est, vous intervenez dans son karma et vous vous y retrouvez impliqué. Ce n’est pas une notion facile à comprendre dans la mesure où nous pensons que de traiter notre voisin de je ne sais quoi ne nuit a personne surtout s’il ne l’entend pas. Et c’est là qu’existe l’erreur car en réalité, tout n’est que vibration et à chaque pensée, vous émettez une vibration mais celle-ci peut aussi avoir un effet boomerang. D’autre part, émettre des pensées négatives revient à émettre des vibrations négatives qui feront baisser vos propres vibrations.

Ajoutons comme huitième conseil la disponibilité. En effet, il faut savoir être disponible pour les autres. Mais attention car disponible ne veut pas dire faire les choses à leur place. Vous pouvez accorder du temps aux autres, par votre écoute ou vos conseils mais il est nécessaire que vous laissiez chacun prendre ses propres décisions et agir selon ses propres convictions. Il est aussi important de ne pas agir à la place de quelqu’un car en faisant cela, vous apportez une note différente au chemin qui est le sien. Il faut bien comprendre que pour évoluer, nous devons aussi être dans l’action. Mais nos actions sont le reflet de qui nous sommes. Or, agir en lieu et place de quelqu’un vous fait apporter vos propres vibrations à une situation qui aurait du être abordée par les vibrations de la personne qui est concernée. Votre rôle doit être celui éventuellement de conseil ou d’écoute mais vous vous devez de ne pas intervenir au-delà de cela. Car en agissant à la place de quelqu’un qui a pu meme vous le demander, vous ne permettez pas à cette personne de faire l’experience karmique, bonne ou mauvaise, qui lui appartient. Et de surcroit, vous accumulez des vibrations qui ne vous appartiennent pas et qui s’ajoute à votre propre karma du présent. Car, n’oubliez jamais que tout n’est que vibrations !

Puis, il y a encore la nécessité de se concentrer sur soi-meme. Au final, cela n’est que le prolongement des 7eme et 8eme conseils car en ne portant pas de jugement sur les autres et en restant à leur écoute sans chercher à agir à leur place, on peut alors se concentrer sur ce que l’on à faire. J’ai lu un jour une phrase qui pourrait totalement résumer cela. Elle disait : a trop collaborer au chantier de l’autre, on en oublie son propre jardin. Rien n’est plus vrai ! En consacrant trop de temps aux autres, meme aux proches et en agissant avec eux et pour eux, on ne peut pas faire avancer ses propres affaires. Or, l’objectif du karma du présent ou du karma en général d’ailleurs, est d’être dans l’action et de faire avancer sa vie, de la construire aussi bien matériellement qu’intérieurement. Je sais que beaucoup racontent qu’il faut s’éloigner de l’aspect matériel de la vie parce que ce n’est pas spirituel. Mais, c’est justement cet aspect matériel qui va nous permettre de nous construire intérieurement et ce n’est pas une mauvaise chose que de vouloir évoluer matériellement dans une société qui de toute façon ne nous laisse pas le choix. Et comme le dit le Dalai Lama, il faut savoir accorder du temps à construire sa vie matérielle et consacrer l’autre moitié du temps à construire sa vie spirituelle.

La dixième chose importante à dire est qu’il est essentiel de s’éloigner des personnes négatives, de celles qui se plaignent à chaque instant et qui ne comprennent pas que les problèmes qu’elles vivent viennent le plus souvent de leur comportement. Lorsque ces personnes font partie de vos relations sociales, il est plus facile de s’en éloigner que lorsqu’elles font partie de votre entourage proche. Aussi, et dans ce cas particulier, vous pouvez écouter ses plaintes mais il demeure important que vous puissiez vous en éloigner émotionnellement. Que leurs lamentations puissent glisser sur vous sans vous affecter et c’est probablement ce qui peut être le plus délicat à accomplir. Car notre reflexe premier est de compatir, de vouloir protéger et de participer activement aux soucis de nos proches. Mais en vous laissant glisser sur la pente de leurs pensées négatives, inévitablement vous faites baisser vos propres vibrations et interférez avec votre évolution et votre karma. Il est donc suggéré de les écouter, de leur apporter conseils au besoin mais de ne pas se laisser prendre dans le tourbillon inconfortable de leurs mauvaises pensées.

Reste encore la nécessité de ne pas être indifférent à la souffrance des autres et de savoir faire preuve de compassion. Mais ici, il y a la difficulté d’être percuté de plein fouet par cette souffrance. Aussi, tout comme face aux personnes négatives, il est important d’être dans la compassion mais de se protéger émotionnellement car s’immerger dans la douleur des autres à l’excès ou en d’autre terme être une éponge ne pourra que vous blesser et vous affecter profondément. Vous ne pourrez plus alors apporter un soutien concret car il sera empreint de cette souffrance. Et par la meme, vous apporterez de la souffrance supplémentaire à votre âme, ne vous permettant pas de vous accomplir et de vous réaliser en tant qu’être. Et je crois que c’est ici une des choses qui reste le plus difficile à accomplir, savoir contrôler ses émotions tout en étant dans la compassion.

Et je vais terminer par une chose importante que j’aurais peut-être du positionner en tout premier, c’est la notion de respect de toute forme de vie et cela au quotidien. La vie n’existe pas que chez les humains, elle est partout autour de nous, dans chaque chose et chaque être vivant. Aussi, votre karma du présent prend en compte votre façon d’être avec la vie d’une manière générale. II est important de respecter la vie des autres mais aussi celle des animaux ou encore des plantes. Chaque acte qui peut blesser la vie qui vous entoure affectera à terme votre propre existence d’une manière ou d’une autre. Car tout se respecte, meme votre animal de compagnie ou la vache qui paisse dans un pré ou encore l’oiseau qui visite votre jardin tout comme la plante que vous avez laissé mourir pendant vos vacances. La vie est partout et elle forme un tout qui est un équilibre et chaque fois que cet équilibre est rompu, vous affectez votre propre karma. Il est donc important d’y réfléchir et de ne plus détruire toute forme de vie qui existe autour de nous, de lui donner de la considération et d’accepter que meme les animaux ont une âme et qu’ils sont capables de souffrir tout comme nous mais aussi de ressentir des sentiments. Respecter la vie sous toutes ses formes reste une chose essentielle que les guides spirituels nous enseignent !

                                                       640

Rechercher sur le site

Connexion / inscription

frendeitptrues