Comment faire face à l’échec 

C’est une situation inévitable, nous avons tous, au moins une fois dans notre vie, connu l’échec et ses conséquences. Et si quelqu’un venait à vous dire le contraire, alors vous seriez en droit de penser qu’il manque de sincérité avec vous mais aussi et surtout avec lui-même.  Toutefois, vous ne devez pas perdre de vue que l’échec est nécessaire car il va être le facteur déclenchant a un éventuel changement de comportement ou de pensées de notre part et il est parfois utile car il nous remet les idées en place et nous renvoie à l’idée que nous sommes faillibles et que rien ne nous est dû.

Il ne faut pas non plus perdre de vue que notre vie, d’une manière générale, est semée d’embuches et de difficultés ou de déboires et que cela peut aller de la simple erreur d’appréciation d’une situation qui conduit à l’échec à une catastrophe personnelle totale lorsque nous perdons notre vie de couple ou notre travail.  Mais à chaque fois, c’est à peu près le même sentiment qui nous envahit, la même sensation et la même rengaine dans notre esprit qui nous conduit à penser que nous ne valons rien et que nous ne sommes pas capables de réussir ce que d’autres accomplissent

Alors, au lieu de nous apitoyer sur notre triste sort, peut-être devrions-nous considérer la situation et par le fait l’échec, autrement. A aucun moment, nous ne devons prendre l’échec pour une fatalité mais au contraire, nous devons essayer de transformer ce revers en quelque chose de constructif qui deviendra un outil positif.

Dans un premier temps, il va être important d’accepter votre déconvenue et d’analyser la situation avec le plus d’objectivité possible sans essayer de rejeter la faute sur une tierce personne. Les choix que vous avez fait vous ont conduit à cette situation alors acceptez-le et réfléchissez à vos paroles ou vos actes afin d’analyser l’erreur que vous avez commise et vous verrez que cela n’est guère simple. Pourtant, il est possible qu’a un moment donné vous ayez eu un doute, possible que vous ayez eu une hésitation mais que vous ayez balayé tout cela en vous disant que non, que tout était ok. En vous penchant sur le problème, vous reprenez votre vie en main. 

Dans un second temps, souvenez-vous que l’échec appartient à tout le monde et que même les plus grands ont connu la débâcle, ce qui pourtant, ne les a pas empêché de repartir vers leurs objectifs  souvent revus différemment mais avec toujours la même détermination. D’ailleurs, c’est en nous trompant, en expérimentant que nous progressons, que nous évoluons et cela depuis notre petite enfance. L’échec c’est sortir de sa zone de confort, c’est oser aller de l’avant, c’est ne pas avoir peur d’y être confronté et de garder à l’esprit que tout reste toujours possible avec du travail et de la volonté. Se dépasser signifie accepter la possibilité de l'échec, en l'envisageant plus comme une chance que comme un risque.

Dans un troisième temps, veillez à ce que votre manque de réussite ne détruise pas vos rêves et vos objectifs. Personne ne doit vous détourner de vos envies et surtout pas vous-même car vous pourriez être votre propre ennemi.

Il m’arrive parfois de penser à Walt Disney dont tout le monde connait l’histoire et qui avait été taxé d’un cruel manque d’imagination. Et bien, cet homme malgré son enfance douloureuse et ses déconvenues fréquentes n’a jamais cessé de croire en ce qu’il pouvait faire, aussi difficile cela puisse être. Et finalement, ne croyez-vous pas qu’il avait raison ? Alors pourquoi ne serions-nous pas animés de la même envie ou du même désir ? Finalement, il ne tient qu’à nous et chacun à notre niveau

Un échec n’est qu’une étape vers le succès, et les difficultés que nous rencontrons peuvent nous conduire à une meilleure version de nous-même, en nous permettant de reconsidérer le problème afin de lui trouver de nouvelles solutions qui pourront nous conduire sur la voie de la réussite.

Dans un quatrième temps, faites abstraction de ce que les autres pensent de vous et de votre situation. N’oubliez jamais que les conseilleurs ne sont pas les payeurs. Et qu’il y aura toujours quelqu’un pour bien vous dévaloriser, un peu comme si finalement les gens se délectaient du malheur des autres, ce qui a mon sens est une certitude. C’est à vous et à vous seul de réfléchir au fondement de votre situation. Bien sûr que vous pouvez avoir besoin d’aide si vous ne parvenez pas à identifier la cause de votre échec mais c’est à vous de choisir vos interlocuteurs et ceux susceptibles de vous donner leur avis.

Et dernier point, essentiel, pensez à vous concentrer sur votre futur en vous fixant des objectifs, en mettant sur pied un plan d’action à de futurs projets, en déterminant vos buts et les différentes manières de les atteindre. Reprenez vos erreurs et tentez de les rectifier afin de ne pas les reproduire. Ayez toutefois conscience que vous rencontrerez souvent des obstacles de toute nature mais que cela doit booster votre énergie et non l’inverse. Ne vous engouffrez pas dans des missions impossibles mais bien plutôt, déterminez avec sagesse les différentes étapes à franchir en tentant d’avoir un plan de secours au besoin.  Mais quoi qu’il advienne, ne renoncez pas à vos envies, à vos objectifs, à vos rêves, surtout si ceux-ci ont une chance même infime de voir le jour. Saisissez-la et avancez en gardant confiance en vous et en vos possibilités quoi qu’il arrive.